Quelles sont vos photos de sport préférées de 2016 ?

image

En préparant l’écriture d’un nouvel article je me suis rendu compte que la plupart des articles écrits récemment étaient plutôt techniques et parlaient finalement assez peu du plus important : le résultat, la photo.

Comme la fin de l’année c’est pour beaucoup l’occasion de regarder dans le rétro, de faire un bilan et voir ce qui s’est passé depuis le début de l’année. Je vous propose d’en faire autant en partageant, montrant vos 5 photos de sport préférées que vous avez prises cette année 2016.

Quelles images partager/montrer ?

Vos 5 photos de sport préférées (ou les meilleures).
Ce sont donc des photos que VOUS avez réalisées entre le 1 janvier 2016 et le 31 décembre 2016.

Ca à l’air sympa, comment on fait ?

J’ai un peu regardé ce qu’il était possible de faire, mais j’ai finalement porté mon choix sur Flickr. L’inscription est gratuite (avec des options payantes pour ceux qui veulent), la qualité d’image est assez correcte tout comme la licence.

Après avoir créé un compte Flickr si vous n’en avez pas encore, rejoignez le groupe « Photographie  Sportive » ( https://www.flickr.com/groups/photographie-sportive/ ).
C’est un groupe que j’avais créé il y a plusieurs années pour accompagner le site sans jamais vraiment l’utiliser. C’est donc l’occasion de tester ;-).

Postez ensuite votre photo sur Flickr et ajoutez là au groupe “Photographie Sportive” (vous pouvez ajouter au maximum 1 photo par jour au groupe) et ajoutez le mot clé « PSBO2016 » à votre image.

L’ajout de ce mot-clé est important car il permettra d’afficher facilement les meilleures photos en faisant une recherche spécifique et de les différencier des autres images « normales » du groupe.
Le lien pour voir le Best of 2016 : https://www.flickr.com/search/?text=psbo2016&min_taken_date=1451602800&max_taken_date=1483225199&media=photos

Pourquoi participer ?

Pour le plaisir de partager et montrer vos photos de sport préférées. Il n’y a pas de prix à gagner.
Par contre je ferais très probablement un article sur ce blog avec quelques-unes des photos que vous aurez publiées dans ce best of de 2016.

Voilà si vous voulez montrer vos photos aux autres lecteurs du blog et partager votre passion, vous savez ce qu’il vous reste à faire Clignement d'œil

Continue Reading

Un accessoire pratique pour régler la balance des blancs

Régler la balance des blancs n’est pas toujours facile. Si c’est vrai qu’à l’extérieur la balance des blancs automatique donne généralement de bons résultats, en intérieur / pour les sports en salle c’est parfois plus délicat. Et les autres valeurs pré-déterminée (soleil, ombre, nuageux, … ) ne correspondent pas toujours aux éclairages utilisés.
La meilleure solution alors est de faire un réglage manuel de la balance des blancs. Traditionnellement cela se fait en photographiant un objet blanc ou gris neutre et en indiquant au boitier qu’il doit l’utiliser comme valeur de référence.

Bouchon d’objectif Balance des Blancs

imagePlutôt que devoir me trimbaler avec une charte gris neutre j’utilise depuis quelques années maintenant un bouchon d’objectif “Mennon White balance lens cap” spécifiquement conçu pour régler la balance des blancs. Il existe d’autres marques comme Expodisc, mais l’avantage du bouchon Mennon c’est son prix, une dizaine d’euros seulement contre plus de 50 pour d’autres.

Le fonctionnement est assez simple.
Voici comment procéder :

  1. Je place ce bouchon sur l’objectif
  2. imageJe fait une photo de ma position vers le sujet à photographier pour capturer la t° de couleur ambiante. Forcément l’image ne ressemble à rien mais ca donné une image de référence avec la couleur ambiante.
    Il est possible qu’il faille passer l’appareil en mise au point manuelle pour prendre cette photo car il n’arrivera pas à faire la MAP étant donné qu’il ne voit rien au travers de ce filtre translucide (on a pas ce problème de MAP si on utilise le Back button focus).
    L’histogramme de cette image de référence ne doit être ni trop à gauche ni trop à droite, mais plutôt centré.
  3. imageJ’utilise cette image comme référence pour la balance des blancs personnalisée. En Canon cela se fait en sélectionnant “B. Blanc Personnalisé” dans le menu de l’appareil comme sur l’exemple ci-contre. Chez Nikon, Sony et d’autre c’est un peu différent, consultez votre mode d’emploi pour plus d’informations.
  4. J’indique ensuite à l’appareil d’utiliser ce réglage. Chez Canon il faut mettre la BdB sur le pictogramme image
  5. On retire le bouchon afin de pouvoir photographier l’action.
  6. Voilà le tour est joué Clignement d'œil

Continue Reading →

Continue Reading

Vidéos : What makes great sports photos

Une autre playlist trouvée en farfouillant sur Youtube.
Peter Read Miller donne des conseils, fait des remarques sur le matériel, les emplacements, … pour différents sports. Comme pour son bouquin “Peter Read Miller On Sports Photography” c’est fort orienté sports US (foot américain, baseball, basket, …) mais ca n’en reste pas moins intéressant pour ceux qui ne sont pas trop rebutés par l’anglais.

Continue Reading

Photographier des sports moteurs (courses autos / motos)

Le Raidillon, Spa Francorchamps

Le Raidillon, Spa Francorchamps.
Canon 20D @17mm, 1/1250s, f/4, 100 iso

Récemment un lecteur m’a envoyé un mail pour me demander comment photographier une course de voitures.
Cet article a pour but de répondre à cette question puisqu’il est consacré à la photographie de sports moteurs de manière générale. Que ce soit des courses de voitures sur circuit ou lors d’un rallye, des courses de motos (de vitesse, de cross, enduro, …), … .
Bref on va s’intéresser à tout ce qui roule et qui a un moteur.

Accès et placement

Les disciplines de sports moteurs étant très nombreuses et les circuits n’étant pas standardisés il n’est pas possible de donner des indications précises concernant les accès et emplacements.
Globalement je distingue 2 types de “pistes”

  1. Circuits de Vitesse en auto / moto
    smc_Spa_eurorace_2005_0023en général sur ces circuits le public est tenu à bonne distance de la piste et se retrouve parfois derrière de gros grillages servant à le protéger des projections de débris. Ca va être le cas pour les circuits en F1, Nascar, voitures de tourisme, endurance, …
    Sur ce type de circuits, il y a des emplacements spécifiques qui sont réservés aux photographes. Ils sont souvent placés devant les grillages ou parfois à des endroits où il y a des lucarnes dans le grillage afin de pouvoir photographier sans obstructions.
    Avoir accès à ces zones spécifiques nécessite généralement d’être accrédité. Si il y a 10 ans il était encore relativement facile même pour un amateur de se faire accréditer, ces dernière années c’est devenu nettement plus compliqué. Les conditions d’accès dépendent du promoteur de l’événement. Plus l’événement est important et reconnu plus les conditions sont strictes.

    Course Kroger 250, Circuit de Martinsville, Virginie, USA.

    Course Kroger 250, Circuit de Martinsville, Virginie, USA.
    Canon EOS 7D @200mm, 1/2500s, f/5, 250 iso

    Mais le fait de ne pas être accrédité ne veut pas dire qu’il n’y a pas moyen de faire de belles photos. Pour éviter les grillages il faut parfois être un peu créatif et mobile pour soit passer au-dessus grâce à une échelle, soit trouver un point de vue sans obstructions. La photo de Nascar ci-dessus est faite depuis une tribune accessible au public. J’ai simplement cadré vers un endroit où les grillages n’étaient pas dans le champ. Idem pour celle ci-dessous.

    Course Nascar Goody's Fast Relief 500, Circuit de Martinsville, Virginie, USA.

    Course Nascar Goody’s Fast Relief 500, Circuit de Martinsville, Virginie, USA.
    Canon 7D @200mm, 1/1000s, f/5, iso 160

    N’oubliez pas qu’en “collant” l’objectif au grillage, on arrive à l’estomper / voire le faire disparaître (voir Comment photographier au travers d’un grillage).

    Meeting Francorchampagne - Dimanche BTCS - Race 1

    BTCS – Race 1, Spa Francorchamps.
    Canon 20D @280mm (70-200 + Multi 1.4x), 1/1000s, f/4, 100 iso

    Pour trouver les bons endroits pour se placer, la meilleure solution reste de faire le tour du circuit et d’envisager différents angles, emplacements, … en regardant la lumière, les arrière plan , …

  2. rallyes auto, motocross, enduro, …
    Souvent dans ces disciplines, le fait d’être accrédité ne donne pas de gros avantages en termes de positionnement/placement par rapport au public. Depuis les emplacements accessibles au public on est souvent assez proche de l’action. Ce sont donc des disciplines qui sont facilement accessibles et offrent de bonnes opportunités de photo. Elles sont idéales pour débuter et faire vos premières photos de sports moteurs.

    Ardenne Bleue Rallye 2006 SS5 Jalhay

    Ardenne Bleue Rallye 2006 SS5 Jalhay, un passage de gué rend l’image spectaculaire
    Canon EOS 20D @73mm, 1/640s, f/3.5, 800 iso

    Pour trouver les bons emplacements pour se placer sur les circuits de motocross, enduro, … c’est comme précédemment, je pense que le mieux est d’en faire le tour à pied (ou en tout cas en parcourir une partie).
    Pour les rallyes, essayez d’obtenir le parcours des spéciales et si possible parcourez celle(s) qui vous intéresse(nt) pour repérer les endroits intéressants. Arrêtez-vous, sortez de votre véhicule et évaluez l’emplacement, l’arrière plan, la lumière, …
    En parcourant les forums consacrés au rallye vous devriez également pouvoir obtenir des informations sur les bons emplacements / endroits spectaculaires.

Continue Reading →

Continue Reading

Livre : Photographier tous les sports – guide pratique d’Eric Baledent

Photographier tous les sports - guide pratique d'Eric Baledentaprès 2 ou 3 livres en anglais en voici finalement un en français. Le sujet du jour est donc le livre “Photographier tous les sports : guide pratique” d’Eric Baledent paru en 2013 chez Eyrolles (19,90 €) (oui je sais je ne suis pas en avance …).

Qui est Eric Baledent ?

Eric Baledent est un photographe sportif professionnel français. Il collabore régulièrement avec le journal Le Parisien et possède également sa propre agence de presse spécialisée dans la photographie sportive.

Il est l’un des rares photographes à avoir capturé la main de Thierry Henry lors du match France – Irlande en novembre 2009. Focus Numérique l’a interrogé à ce sujet : Éric Baledent : histoire d’une image médiatique.

A l’époque de l’écriture de ce livre il travaillait avec du matériel Sony, chose étonnante car la plupart des pros sont soit chez Canon soit chez Nikon. Depuis environ 2 ans il est passé chez Canon à cause du manque de réactivité de la part de Sony en cas de panne.

Contenu du livre

Le but de ce guide pratique est de vous donner des conseils et informations pour débuter et pratiquer la photographie sportive. On y trouve des conseils tant en terme de choix de matériel, réglages, positionnement.

Le contenu du livre est réparti sur 5 chapitres plus des annexes.
Le premier chapitre aborde la question du matériel sur une vingtaine de pages. Les caractéristiques importantes des boitiers et objectifs sont expliquées afin de vous aider à faire votre choix. Il y a également des informations sur les cartes mémoires et sur d’autres accessoires utiles (sac, sièges, monopode, …).

En un peu plus de 20 pages, le second chapitre se consacre à “l’art de la prise de vues”, c’est à dire qu’il parle des différents réglages et paramètres possibles : format de fichier (raw ou jpeg et quand utiliser l’un plutôt que l’autre), balance de blancs, mode d’exposition, mise au point, … La composition est également abordée. Il y a également quelques conseils pour débuter.

Le troisième chapitre entre dans le vif du sujet et s’étend sur un peu plus de 55 pages.  Dans ce chapitre il aborde un peu plus en détail la photographie sportive et fourni des indications pour photographier 14 sports différents (basket, judo, tennis, volley, saut d’obstacles, handball, football, rugby, football américain, courses auto/moto, polo, baseball, golf). Ces sports sont répartis en 4 groupes suivant le matériel recommandé pour les photographier. Pour chaque sport/discipline il y a une représentation du terrain indiquant les endroits où se placer pour photographier, quels sont ses réglages types et un bref rappel des règles principales du sport.
exemple du contenu du livre Photographier tous les sports - guide pratique d'Eric Baledent

Après la prise de vue vient le temps du traitement des photos, c’est ce qui est abordé sur 25 pages dans le chapitre 4. Les sujets abordés sont une présentation des logiciels, le transfert des images, la sélection et traitement, la sauvegarde et l’utilisation des méta-données.

Le chapitre 5 explique comment diffuser et montrer ses images via différents canaux (site web, réseaux sociaux, …). On y trouve également une section consacrée à l’évaluation du prix des images.

Continue Reading →

Continue Reading

Powered by WordPress. Designed by WooThemes